May 27

vivre ici ou ailleurs...

C’est véritablemet maintenant après 9 mois de voyage que j’arrive à sortir de ma vision européenne du monde pour poser un œil nouveau sans jugement ni à priori sur la vie ici et je comprends maintenant l’intérêt de voyager si longtemps même si j’ai parfois eu envie de rentrer avant. Je veux dire par là que je ne pense plus comme avant que quelqu’un qui ne travaille pas glande, et que parce qu’il ne sort pas de son village et passe sa journée dehors devant sa maison et ou fait des allers retours entre elle et la mer sa vie n’a aucun intérêt. Je ne pense plus non plus que les gens qui fument des joints tous les jours ont un « problème » car ici cela fait  partie de la culture. Ici les gens sont dans le moment présent et ne participe quasiment pas à la consommation, la plupart n’ont pas de voiture, parfois une moto et encore, certains ont une finca et mangent en partie leur production, ils vivent simplement en short, pieds nus et torses nus pour les hommes toute la journée. Les jeunes restent tard vivre dans la maison familiale même quand ils ont conjoint et enfants  ce qui diminue encore la nécessité de travailler.  Après tout c’est peut-être nous qui sommes trop dans le mental et avons toujours besoin de nous enrichir en connaissances, culture, loisirs, activités…je ne remets pas en cause totalement notre façon de vivre, seulement j’essaie de voir les avantages et les inconvénients de ces deux manières opposées de vivre et d’en comprendre les motivations. Voilà je vous ai fait part de mes réflexions, sinon il n’y a pas de vagues depuis une semaine et pas annoncées non plus c’est dur, la mer est lisse comme une piscine…Nous avons fabriqué un filet de volley et acheté un ballon ce qui nous permet de faire un peu de sport mais le niveau n’est pas très élevé donc on ne se défoule pas beaucoup ! Les enfants vivent leur vie, surtout nina que l’on ne voit plus beaucoup ! J'ai hâte de faire ma formation en biomagnétisme, peut être une nouvelle profession et vie qui s'ouvre à moi...


Photos (76)

   May 03

Monpiche, c'est parti pour un mois

Nous venons de saisir une super opportunité, louer une maison tout en bambou et surtout avec plein d'ouvertures, de gens qui partaient en vacances pendant un mois !nous voici donc ici pour encore un mois et nous commencons à avoir nos repères et nos petites habitudes :dès que l'on se lève, on va voir la mer pour voir s'il y a des vagues, si oui c'est parti pour une cession de surf, si non la matinée se passe à visiter ou recevoir les copains et copines, lire, écrire, écouter de la musiq...

suite...
Photos (76)

   Apr 27

sea, surf and sun

Nous voici enfin au bord de l’océan pacifique, après avoir traversé des contrées très pauvre dans un endroit de rêve : Monpiche, petit village de pêcheurs. Ici les constructions sont en bambous ou bois, cela commence juste à se développer car avant il n’y avait pas de route goudronnée pour y arriver mais c’est encore très petit. La semaine dans la journée c’est quasiment désert et en fin d’après-midi tout le monde sort, les adultes jouent au volley et au foot et les enfa...

suite...
Photos (76)

   Apr 10

peguche, petit village tranquille



suite...
Photos (76)

   Apr 04

4kms à pied ca use ca use,... 4kms à pied ca use les souliers

Bonjour à tous, Hier, une magnifique randonnée autour de la Lagune de Cuicha, où nous avons ri, pleuré, admiré, couru nous a tous offert une bonne fatigue. Le vent nous a offert un sublime ballet à la surface de l'eau. Comme a remarqué Hector "on dirait des fantômes qui frôlent l'eau" et Edgar s'en émercveillait aussi.  Aujourd'hui, je suis monté voir "El Lechero" un arbre sacrée au pouvoir curatif un lieu fort en énergie offrant un panorama sur le lac de San Pablo et Otavalo. ...

suite...
Photos (76)

   Mar 30

l'orphelinat, juvilus

Changement de rythme, de décors (nous sommes en Equateur), d’ambiance, nous passons de la vie " roots" au confort (chambre, lit, eau chaude...), je préfère la première. Le contact avec la nature que nous avions à san augustin me manque, mais je me dis que l’aventure ici est avant tout humaine. Pour commencer, l’orphelinat est un grand bâtiment de 2 étages, plus un grand jardin avec des plantations de maïs et des bâtiments où se trouvent les élevages de cuyes (ce sont des cochons...

suite...
Photos (76)

   Mar 15

viracocha 3, le départ...

Ce qui m’impressionne ici (en Amérique latine c’était pareil) c’est le temps que les gens passent à marcher et l’effort que cela leur demande (d’autant plus qu’ils sont chargés et que le chemin est raide) : beaucoup habitent dans la campagne, loin du village à flanc de montagne et doivent marcher 30, 40  minutes ou plus pour aller au village ou à l’école pour les enfants ! Quand je pense que Edgar râle quand il doit marcher 10 minutes pour aller voir ses copains ou que cer...

suite...
Photos (76)

   Mar 01

la viracocha 2

Ici nous nous plaisons toujours autant, c'est un vrai régal de travailler tous les matins dans cette endroit, les tâches sont variées, le site magnifique et cela appelle á la méditation. Dimanche dernier nous avons fait une virée avec des amis : 22 dans un pick up : certains dans la cabine, d’autres à l’arrière, les enfants sur le toit et les derniers debout sur la plateforme ! Nous avons vu un site archéologique, une cascade et après avons été à un lac, les enfants étaient ...

suite...
Photos (76)

   Feb 14

la viracocha



suite...
Photos (76)

   Jan 27

san augustin

Bon finalement nous ne sommes pas restés longtemps dans la communauté indigène, juste le temps que marc fasse soigner son eczéma par le chamane, mais c'était quand même sympa, la famille était adorable. Après plus de 24h de trajet, nous voici arrivés á san augustin, village du sud de la colombie où nous retrouvons avec plaisir une famille que nous avions rencontrée au llamado et qui a une ferme éco où nous allons faire du volontariat. Leur projet est de fournir les fruits et légum...

suite...
Photos (76)